[./himspeechspag.html]
Selassie I lors d'une exposition de Livres Ethiopiens L' UNESCO fournit un service utile en inscrivant des années spécifiques dans le but de mettre en lumière des problèmes urgents ainsi que des problèmes de base, cela en générant des activités mondiales pour les solutionner. Cette année 1972 a été unanimement inscrite lors la seizième session de la Conférence Générale de l'UNESCO comme " Année Internationale du Livre ". Nous invitons tous les citoyens à soutenir cet événement en participant aux différents programmes organisés afin d'augmenter les valeurs de ses objectifs. En désignant cette année 1972 comme " Année Internationale du Livre ", l'UNESCO a dans l'espoir de souligner l'importance que portent les livres comme principal moyen permettant de favoriser l'unité et le développement de l'humanité. Elle espère mettre en valeur le thème du " Livre pour tous " et souligner l'indispensabilité des livres comme support pour l'élévation des hommes. L'Année Internationale du Livre est envisagée à un moment où des études sont conduites avec des buts et objectifs permettant l'accès aux livres pour un faible coût et que leur distribution soit plus largement établie. Elle devrait également aider les auteurs et les traducteurs par des encouragements à produire plus et dans une plus grande diversité. Cette année devrait particulièrement amener le publique à la culture et à un développement plus large des bonnes habitudes à la lecture. En fondant l'UNESCO après la seconde guerre mondiale, le monde a cherché la perrenité de la Paix par l'Education et la Culture. L'Année Internationale du Livre a également pour but d'assurer l'avancée et la réflexion à cet objectif de base en in-staurant une Conscience, grâce aux livres, de différents peuples de différentes cultures. Afin de célébrer pleinement cette Année Internationale du Livre, un Comité Mondial d'Organisation a été établi sous les auspices de la Commission de l'UNESCO afin d'organiser différentes activités qui seront effectuées pendant l'année. Il est nécessaire que ces activités aient un impact cérémonial, et génèrent des résultats dans des mesures qui contribueront à l'amélioration, l'enrichissement, et un grand amour pour littérature et la lecture. L'Ethiopie est remarquée pour sa riche Littérature, et il est gratifiant de noter, comme cela fut manifesté lors de l'Exposition de manuels, organisée l'an passé par le Ministère de l'Education et des Arts, que les livres appropriés à nos besoins actuels soient de plus en plus produits. Cependant le développement de livres concernant les besoins changeants et les sociétés contemporaines est encore à une état primaire. Le manque de personnel qualifié, de financements, et l'absence d'industries modernes du livre ont rendu nécessaire de recourir, toutefois temporairement et avec décroissance, l'importation d'ouvrages de l'étranger. L'importation de livres est onéreuse et est présentée comme une solution provisoire. La publication d'ouvrages de culture générale ainsi que certains autres enracinés dans la culture éthiopienne, et qui satisfassent les besoins du publique, devraient être accordés en priorité. Les écrivains ont endossé la responsabilité de partage de leurs connaissances par l'écriture, tout en tirant meilleure satisfaction des services qu'ils rendent, que des rémunérations financières qu'ils sont en droit d'obtenir. Tous ceux qui sont imlpiqués dans l'industrie du livre doivent prendre les initiatives qui assureront la production d'ouvrages susceptibles de satisfaire les besoins de leur pays. Il est essentiel que des efforts soient exercés pour encourager une plus grande participation du publique, et afin de s'assurer que les livres ne soient produits uniquement pour répondre des seuls instruits et intellectuels. Dans des domaines comme celui de l'aptitude à savoir lire et écrire (l'instruction) et dans lesquels des efforts mondiaux sont engagés, l 'Ethiopie de plus en plus, participe avec des programmes fonctionnels d'instruction ; le besoin aigu de matériaux de suivi constitue un souci majeur. Il n'est pas suffisant de permettre à un individu de lire et écrire, s'il doit de nouveau retomber dans l'analphabétisme. La mise en oeuvre d'activités qui aideront à la production d'un matériel de suivi devra être engagée en priorité , en cette année focalisée sur le développement du livre. L'Année Internationale du Livre est une occasion appropriée pour tous ceux qui sont impliqués dans des activités liées à la production d'ouvrages, et devraient réunir leur talent afin d'accélérer leur production de matériaux nécessaires à la lecture, et ainsi de s'assurer communéement que les mécanismes appropriés à la coordination et la promotion dela production d'ouvrages littéraires, ainsi que leur distribution soient crées et institués. Nous exprimons Notre Souhait ardent que cette " Année Internationale du Livre " apportera de fructueux résultats et poussera les éthiopiens à soutenir l'espoir et les objectifs de cet événement en participant à ses diverses activités. Nous ésperons également que cette occasion aidera à renforcer et cultiver l'amour pour la lecture, ainsi qu'à la recherche de moyens par lesquels la grande majorité du peuple éthiopien, ait dans un avenir proche, un accès facile aux trésors que sont les livres. Haile Selassie. Le 23 Fevrier 1972. Retour Page Précédente
[Web Creator] [LMSOFT]